Après la déconvenue de la finale de la Coupe d’Europe perdue face à Toulon, Julien Bonnaire veut puiser dans cette déception pour rebondir en Top 14. Le troisième ligne de Clermont estime que son équipe a largement les moyens d’aller au bout. Samedi, il faudra passer l’obstacle Castres en demi-finale.

On a encore un objectif qui est le championnat et on a largement les moyens d’aller au bout, a assuré mardi Julien Bonnaire, trois jours après la défaite en finale de Coupe d’Europe face à Toulon (16-15) à Dublin. L’avantage c’est qu’on a un match derrière pour pouvoir rebondir, ce n’a pas toujours été le cas toutes les années, a relevé le troisième ligne, se disant en colère après la défaite de samedi. Pour moi on devait gagner ce match. Ce sont des choses qui arrivent mais +ça fait chier+ car on doit mieux maîtriser les choses, a-t-il souligné. Le plus rageant c’est qu’on ne valide pas le travail qu’on fait, c’était le cas déjà la saison dernière, a-t-il renchéri. On s’entraîne dur pour peu de choses.

L’international (34 ans, 75 sélections) s’attend à un match engagé face à Castres samedi au stade de la Beaujoire de Nantes. C’est une équipe qui est plutôt solide sur les bases, a-t-il assuré. On sait à quoi s’attendre. Ca a été engagé face à Toulon et ça le sera face à Castres. Bonnaire a concédé se sentir un peu +mâché+ après le match sous haute intensité de samedi. Mais Je serai prêt à jouer si on fait appel à moi, a-t-il tempéré.