La lutte à distance entre l’ESTAC et le FC Sochaux a été perdue par les Troyens, qui descendent en Ligue 2 suite à leur ultime défaite sur la pelouse de Valenciennes (2-1), pendant que les Lionceaux accrochaient un nul à Bastia (0-0).

Il restait une place dans l’ascenseur pour la Ligue 2, et c’est Troyes qui en a hérité. Déjà dans la zone rouge avant le coup d’envoi de la 38e et dernière journée de Ligue 1 ce dimanche soir, l’ESTAC avait besoin à la fois de l’emporter de son côté sur la pelouse de Valenciennes, et de voir Sochaux s’incliner sur le terrain du SC Bastia. Malheureusement pour les hommes de Jean-Marc Furlan, aucune des deux conditions n’a été respectée, et le scenario tant rêvé s’est transformé en cauchemar. Pourtant, les Troyens y ont longtemps cru. De leur côté, les choses ne pouvaient pas mieux commencer avec une ouverture du score dès la 12e minute de jeu signée Benjamin Nivet. Mais Jarjat contre son camp à la 68e puis Pujol à la 88e, ainsi qu’un arbitrage très discutable à la fois à Valenciennes et en Corse entre Bastia et Sochaux vont ruiner les espoirs des joueurs de l’Aube. En effet, l’ESTAC aurait peut-être pu se sauver sans deux grosses erreurs d’arbitrage, une sur un but refusé à Bastia contre les Lionceaux qui aurait coûté une défaite aux Sochaliens puisque la réalisation était tout à fait valable, et l’autre sur un but marqué par Troyes dans les dernières minutes de jeu à VA, refusé pour un hors-jeu inexistant et qui aurait permis aux hommes de Furlan de mener 2-1 et probablement de l’emporter. Mais non, Troyes s’est bien incliné à Valenciennes (2-1) et le FC Sochaux a ramené un match nul de Bastia (0-0), et les Lionceaux sauvent leur peau en enfonçant l’ESTAC.

Lors de cette 38e journée, quelques matchs ne revêtaient absolument aucun enjeu au classement et principalement dans la deuxième partie du tableau. Brest, la lanterne rouge, recevait ainsi Nancy, 19e avant le début de cette ultime levée, et ce sont les Lorrains qui l’ont emporté pour l’honneur (2-1), grâce à un doublé de Puygrenier (10e, 30), défenseur central mais meilleur réalisateur de l’ASNL cette saison avec 7 réalisations, une statistique symptomatique de la saison catastrophique des hommes de Patrick Gabriel. Le Stade Brestois a marqué par Benschop dans les arrêts de jeu, et Nancy termine finalement 18e au classement en passant devant Troyes. Un tout petit peu plus haut au classement, Toulouse n’a fait qu’une bouchée de Montpellier (2-0) grâce à un doublé de Wissam Ben Yedder (5e, 11e), et Bordeaux a validé sa septième place au classement en se défaisant d’Evian-Thonon-Gaillard (2-1), son futur adversaire en finale de la Coupe de France. Là encore on a pu voir un doublé, celui de Diabaté aux 6e et 34e minutes de jeu, tandis que c’est Sagbo, sur penalty (45e), qui a limité la casse pour ETG.