L’Australien Richie Porte s’empare des commandes du Critérium du Dauphiné, vendredi lors de la 6e étape, à La Motte-Servolex (Savoie), remportée par Jakob Fuglsang.

Richie Porte a été devancé pour la victoire d’étape par Jakob Fuglsang. L’examen de la photo-finish a été nécessaire pour départager les deux coureurs, séparés par un boyau, et Froome, classé troisième et presque sur la même ligne.

A deux jours de l’arrivée, Porte a distancé la plupart de ses rivaux pour la victoire finale. Il a pris une cinquantaine de secondes à l’Espagnol Alejandro Valverde et à Romain Bardet, qui ont tenté d’attaquer dans le Mont du Chat et ont payé leurs efforts en boomerang. Il a également pris plus d’une minute à l’Espagnol Alberto Contador, trop juste pour garder la roue de Froome dans la montée. La première vraie ascension de ce Dauphiné (8,7 km à plus de 10 % de pente) a mis en lumière Porte et Froome, mais aussi l’Italien Fabio Aru, de retour à la compétition après presque trois mois d’absence. C’est lui qui a basculé en tête au sommet, un belvédère surplombant le lac du Bourget, avec une quinzaine de secondes d’avance sur le trio des poursuivants (Froome, Porte, Fuglsang), avant d’être rejoint dans la descente. Le quatuor de tête n’a lâché qu’une quinzaine de secondes à Valverde et à Bardet, deux des très bons descendeurs du peloton. Dans le final, Froome a trouvé l’énergie pour chasser derrière Fuglsang, qui avait tenté de sortir avant la flamme rouge du kilomètre. Vainqueur sortant du Dauphiné et du Tour, le Britannique n’a été devancé qu’au sprint.

Il reste que l’Australien se retrouve en position de force avant la 7e étape, menant à l’Alpe d’Huez par les cols de la Chartreuse (Cucheron, Porte) puis la montée inédite de Sarenne. Cette ascension de 15,3 kilomètres (à 6,9 %) conduit au bas de la station de l’Oisans, pour les 3700 derniers mètres en montée sur la route traditionnellement empruntée par le Tour. Porte possède cependant un avantage encore limité sur Froome (2e à 39 secondes), qui s’est battu pour les bonifications, et les deux coureurs d’Astana (Fuglsang et Aru séparés par 9 secondes).
Source: SPORT.FR